shadow

Rêver - Imaginer - Explorer - Expérimenter - Créer - Incuber - Innover - Délivrer

« Une direction efficace redonne les priorités. Un management efficace est l’autorité les concrétisant.  » [Stephen Covey] « Effective leadership gives priorities. Effective management is the authority which incorporate these. «  [Stephen Covey]

Le pouvoir de la Confiance…

samedi, 21 juillet 2012 par

La confiance en soi, la confiance en autrui,… voilà le sujet de cet ouvrage de Stephen Covey, au croisement entre le management et le développement personnel. Cet ouvrage délivre les clés de la réussite personnelle et professionnelle pour guider votre vie et animer votre équipe en vrai Leader. Toute entreprise, individuelle, commerciale, professionnelle, quelle qu’elle

Taggé sur : ,

Si vous êtes déjà dans l’excellence, dépassez les stéréotypes du Management de grand papa et rentrez dans l’ère de l’Innovation en pratiquant le meilleur : Fini le classique reporting buttom-up, fini les évaluations de fin d’année pour juger et récompenser un collaborateur qui a laissé sa matière grise, sa motivation, son énergie… à la porte de l’entreprise,… fini votre rôle pour produire ou vendre des produits ou des services… ou pour animer  simplement une fonction support…
Il faut passer à l’ère de l’HOMO NOVITATIS ® et devenir un vrai Procurator NOVITATIS ®

Vous êtes déjà dans l’excellence, et vous avez à cœur de faire encore mieux ?
Pour la rentrée 2012, utilisez les meilleures Techniques de Communication appliquées au Management pour affiner votre efficacité professionnelle.

Intégrez les Techniques de PNL dans vos pratiques managériales et managez avec votre Intelligence Émotionnelle !

Mais au fait c’est quoi l’IE ? :

Nouveau Catalogue de Formation Management Niveau 1 : ici

Tous les jours, nous rejetons certains faits, nous extrayons des détails d’un contexte, nous recréons notre propre histoire, nous justifions nos pensées par tout ce qui vient les conforter, nous confirmons tous les jours nos propres croyances… pas facile de changer et de s’ouvrir à la réalité… euh… aux réalités multiples…

Nous ne voulons percevoir de notre environnement et des informations qui nous arrivent que ce qui est conforme à nos propres croyances.

Ainsi nous filtrons les informations pour rejeter celles qui ne conviennent pas et pour en retenir que celles qui sont conformes à nos attentes, quitte même à déformer celles qui ne collent pas complètement… de bonne foi évidemment.

Dans l’age de la communication, il était de bon ton de livrer une belle image, de se montrer sous la meilleure facette, et si possible « arrangée », en quelque sorte de « paraître », de livrer le message de ce que l’on souhaitait que nos interlocuteurs s’emparent et s’approprie, de les guider dans ce qu’il devaient penser…

Nous le savons tous bien, le cerveau humain interprète, imagine, étiquette, … c’est pour cela que nous soignions notre image en livrant une construction « aseptisée, préparée, ciblée…  »

Oui, mais comment m’y prendre ?
Et par quoi commencer ?
J’ai repris, intégralement ci-dessous un excellent billet de Géraldine Cavagnon, tiré de son blog : http://gccie.com/Article de Géraldine CAVAGNON du 26 mai 2011   auquel j’ai apporté quelques compléments  personnels.

Oui, certainement qu’il convient de remettre l’homme au centre de l’entreprise, mais il ne suffit probablement pas de le clamer de façon incantatoire !

J’ai repris, intégralement ci-dessous un excellent billet de Vincent Berthelot , tiré de son blog : http://networkedblogs.com/Article de Vincent Berthelot du 15 juin 2011   auquel j’ai apporté quelques compléments  personnels.

Un nouveau regard sur l’affectivité, une communication liant les êtres vivants.

Cet ouvrage examine les pathologies affectives qui sont à l’origine des troubles de la socialisation des individus et donc de maux de nos sociétés: violence, racisme, déviances, transgressions…

Il montre comment la carence affective empêche les individus de socialiser leurs émotions. Il démontre l’importance de la qualité de la communication entre les êtres.

Comme je l’avais proposé lors de mon article sur «  Agir ou réagir ?  » je vais aborder ici  le sujet des « Méfaits de l’Approche Analytique ».

TOP