shadow

Rêver - Imaginer - Explorer - Expérimenter - Créer - Incuber - Innover - Délivrer

Découverte du monde 2.0

samedi, 25 décembre 2010 par

Rencontrez le père Noël Nous nous posions la question de savoir si le Père Noël était 2.0 ou pas. Décidé d’en savoir plus, et pour en avoir le cœur net, j’ai réalisé une enquête,… Après une recherche acharnée, j’ai trouvé une publication sur www.SlideShare.net, et il semblerait qu’en fait, il le soit…. je vous livre

Taggé sur : ,

Nokia fait les choses en grand

Nokia a connu des jours meilleurs. Un peu en retrait sur le smartphone,  le géant finlandais cherche à reprendre l’initiative avec ce nouveau vaisseau amiral.

Bardé de technologies, le Nokia N8 ne manque pas d’arguments pour se frotter à la concurrence désormais établie sur un marché du smartphone qui séduit de plus en plus d’utilisateurs.

Grand écran tactile 3,5 pouces, APN 12 mégapixels, Wifi n et GPS, Nokia veut redorer le blason de sa division smartphone avec son nouveau N8.

Ce mobile sous Symbian^3 n’a rien à envier à la concurrence.

Avec le N8, la firme finlandaise veut définitivement revenir dans la course.

Le Père Noël est-il 2.0 ?

vendredi, 24 décembre 2010 par

Votez ! Exprimez-vous ! Pour vous, le Père Noël est-il 2.0 ?

Le père Noël semble être sur la bonne voie, il parait disposer d’une « flat organization » : lui et les lutins, nous ne voyons pas un surplus de niveaux hiérarchiques, ni de cloisonnement entre les services. Il semble bien respecter ses engagements, notamment les livraisons en « just-in-time » des commandes qui lui sont faites. De plus, il parait assumer sa responsabilité sociétale et environnementale et encore …

En sommes nous si sûr ?

Le 19 janvier 2010, sous le patronage de Nicolas Sarkozy, Président de la République Française, Renault, EDF, GBH (Groupe Bernard Hayot), Total Réunion,… ont signé, une lettre d’intention sur l’expérimentation à La Réunion de 50 véhicules électriques associés à des infrastructures de charge principalement alimentées par des énergies renouvelables.

La déclaration d’intention signée à La Réunion, marque l’ engagement des signataires dans le projet VERT (Véhicules Electriques pour une Réunion Technologique), pièce majeure du programme GERRI (Grenelle de l’Environnement à la Réunion- Réussir l’Innovation).

Cette déclaration d’intention définit le cadre d’une expérimentation qui devra permettre de tester, dans un milieu insulaire des véhicules électriques associés à des infrastructures de charge alimentées par des moyens de production d’énergies renouvelables dédiés (notamment photovoltaïque).

Ce projet devra démontrer que le bilan global d’émission de CO2 des véhicules électriques à la Réunion, est meilleur que les véhicules thermiques ou hybrides actuels.

Un débat initié sur ma page Facebook : http://on.fb.me/gwl756 et qui semble intéressant et intéresser… tant l’histoire de l’humanité et de l’économie ne nous a pas apporté, jusqu’à présent, de démonstration flagrante de la convergence possible de ces deux sujets…

A moins que nous n’ayons qu’une difficulté essentielle, celle d’être à la fois observateurs de l’évolution du monde dans lequel nous vivons et acteurs de la transformation de ce monde .

Ce débat soulève, me semble-t-il, plusieurs problématiques :

  • Pourquoi la recherche de profits ?
  • La recherche de profit est-elle opposée à l’Homme ?
  • Le profit se mesure t-il uniquement par l’Argent ?
  • Sinon comment le mesurer ?
  • Quelle répartition du profit ?
  • Y a t-il une seule voie idéale ?
  • Mais que cherche l’Homme exactement ?
  • A-t-il conscience de sa propre quête ?

L’ENTREPRISE est soumise à une transformation en profondeur de son environnement :

  • la mondialisation
  • Internet
  • les technologies numériques

Elle est en recherche d’un nouveau modèle économique :

  • L’entreprise occidentale peut-elle perdurer ainsi ?
  • Quelles sont ses alternatives ?
  • Les outils et technologies de l’information et de communication suffiront-t-ils à la transformer ?
  • L’entreprise trouvera-t-elle sa pérennité dans le simple prolongement ou la continuité d’aujourd’hui ?

POURQUOI FAUT-IL RECONFIGURER L’ENTREPRISE ?

Acceptons nous de regarder les choses en face ? ou ne serions nous pas, tout simplement, en train de jouer à un jeu bien connu ?

  • Le nombre de personnes qui vont bénéficier des Restaurants du Cœur, et d’autres œuvres caritatives sont en nombre croissant chaque année, il est nul besoin de détailler cette situation que les politiciens de tous bords veulent exploiter, vraisemblablement pour leur intérêt propre….
  • Les entreprises accélèrent cette course effrénée au maintien de leurs résultats qui coûte que coûte doit rentrer dans les impératifs des actionnaires, résultats financiers obligent…. et donc elles doivent vendre et donc distribuer et donc produire et donc acheter ou plutôt se procurer de façon économiquement viable et « durable » dans un monde irrémédiablement ouvert et concurrentiel
  • Les états qui se regroupent comme nous en Europe pour faire face à l’avenir, mais qui n’en échappent pas moins à la réalité de la même guerre économique à laquelle se livrent les entreprises, dans leur concurrence avec les pays émergent : ici là Grèce, là l’Irlande, peut être l’Espagne et n’oublions pas la France…

N’avons nous pas tous les éléments sous les yeux ?

Le finlandais Nokia produit huit combinés pour chaque iPhone vendu, mais la branche téléphonie d’Apple dégage un bénéfice plus important que celui de Nokia depuis plusieurs trimestres.

« La bataille des logiciels a été remportée par Google et Apple. Nokia peut soit rejoindre le camp des vainqueurs, soit péricliter… »

Pour rattraper son « retard », Nokia pourrait équiper ses combinés d’Android de Google ou du logiciel Windows Phone de Microsoft.

Mais Stephen Elop (pdg Nokia) a déclaré dernièrement que l’utilisation d’un logiciel extérieur était un choix peu probable.

Shai Agassi (né en 1968) est un entrepreneur israélien, diplômé du Technion, la célèbre université de Haïfa en Israël, il fonda en 1992 la société TopTier Software, dont il assura la direction technique, puis devint Directeur Général, jusqu’au rachat par SAP en 2001.

Au sein de SAP, Agassi assura divers postes à responsabilité, pour prendre en charge la stratégie produits globale de la société, notamment sur les produits SAP NetWeaver, SAP xApps, mySAP et SAP Business One, dont certains prennent leur origine dans les produits développés par TopTier Software.

Suite à un désaccord avec la direction du groupe, Agassi a quitté SAP le 1er avril 2007. Il fonde en octobre 2007 la société Better Place. Cette société, dont il est l’actuel PDG, vise à créer des réseaux de véhicules électriques, en s’appuyant sur un business modèle inspiré de celui des téléphones mobiles.

Alors qu’elle était absolument inconnue 5 ans auparavant, dans ce secteur d’activité, une entreprise agile et innovante, remet en question le Leader de ce secteur alors incapable de réagir.

Malgré les armées de responsables  stratégie, marketing et commerciaux qui on été écoutés, ou pas, et les innombrables consultants de tous ordres qui ont certainement renforcé  ce phénomène, le géant a été incapable d’anticiper les révolutions de son secteur.

  • Pourquoi les entreprises continuent-elle à penser que ça n’arrive qu’aux autres ?
  • Avec quelle arrogance imaginent-elles pouvoir faire l’économie de l‘innovation ouverte en pensant simplement racheter les start-up innovantes une fois découvertes ?
  • Avec quelle inconscience peuvent-elles imaginer qu’il leur suffit de « benchmarker » les autres ?
TOP