shadow

Rêver - Imaginer - Explorer - Expérimenter - Créer - Incuber - Innover - Délivrer

Le finlandais Nokia produit huit combinés pour chaque iPhone vendu, mais la branche téléphonie d’Apple dégage un bénéfice plus important que celui de Nokia depuis plusieurs trimestres.

« La bataille des logiciels a été remportée par Google et Apple. Nokia peut soit rejoindre le camp des vainqueurs, soit péricliter… »

Pour rattraper son « retard », Nokia pourrait équiper ses combinés d’Android de Google ou du logiciel Windows Phone de Microsoft.

Mais Stephen Elop (pdg Nokia) a déclaré dernièrement que l’utilisation d’un logiciel extérieur était un choix peu probable.

Shai Agassi (né en 1968) est un entrepreneur israélien, diplômé du Technion, la célèbre université de Haïfa en Israël, il fonda en 1992 la société TopTier Software, dont il assura la direction technique, puis devint Directeur Général, jusqu’au rachat par SAP en 2001.

Au sein de SAP, Agassi assura divers postes à responsabilité, pour prendre en charge la stratégie produits globale de la société, notamment sur les produits SAP NetWeaver, SAP xApps, mySAP et SAP Business One, dont certains prennent leur origine dans les produits développés par TopTier Software.

Suite à un désaccord avec la direction du groupe, Agassi a quitté SAP le 1er avril 2007. Il fonde en octobre 2007 la société Better Place. Cette société, dont il est l’actuel PDG, vise à créer des réseaux de véhicules électriques, en s’appuyant sur un business modèle inspiré de celui des téléphones mobiles.

Alors qu’elle était absolument inconnue 5 ans auparavant, dans ce secteur d’activité, une entreprise agile et innovante, remet en question le Leader de ce secteur alors incapable de réagir.

Malgré les armées de responsables  stratégie, marketing et commerciaux qui on été écoutés, ou pas, et les innombrables consultants de tous ordres qui ont certainement renforcé  ce phénomène, le géant a été incapable d’anticiper les révolutions de son secteur.

  • Pourquoi les entreprises continuent-elle à penser que ça n’arrive qu’aux autres ?
  • Avec quelle arrogance imaginent-elles pouvoir faire l’économie de l‘innovation ouverte en pensant simplement racheter les start-up innovantes une fois découvertes ?
  • Avec quelle inconscience peuvent-elles imaginer qu’il leur suffit de « benchmarker » les autres ?

Vers un management 2.0 ?

samedi, 04 décembre 2010 par

Les grandes théories du management ont vécu. Désormais, une multitude de nouveaux concepts revisitent l’organisation et la stratégie de l’entreprise : créativité collective, résilience, responsabilité sociale… Enquête sur les chefs de file influents du moment.

Pour décloisonner et rendre leur structure et organisation plus « agiles », les entreprises s’engagent dans la voie de la mise en place d’outils comme les RSE.

Toutefois, il semble déjà qu’il n’y ait pas que des réussites, le cloisonnement culturel et générationnel semble subsister ici et là, l’adoption semble parfois être très lente et les projets sont parfois lancés sans avoir réellement d’objectifs…

Il semble que l’on confonde encore objectifs et moyens…

  • Quelle est votre expérience sur le sujet ?
  • Comment s’y prendre ?
  • Quels objectifs fixer ?

Système Info & Com-1 : Media RSE

vendredi, 19 novembre 2010 par

Travaillant, entre autre, sur le mode de fonctionnement de l’entreprise 2.0,  nous étudions les fournisseurs de RSE crédibles. Dans une première approche, nous analysons les solutions ayant au moins les fonctionnalités suivantes : Wiki Blog Réseaux sociaux Microblogging Voici les outils retenus, nous demanderons aux éditeurs de se joindre à notre étude : Atlassian BlueKiwi

Travaillant sur le mode de fonctionnement de l’entreprise 2.0,  nous étudions les fournisseurs de RSE crédibles.

Dans une première approche, nous analysons les solutions ayant au moins les fonctionnalités suivantes :

Le mouvement de transformation de l’entreprise vers l’ Entreprise 2.0 est en marche.

Il est irréversible et inéluctable. Les entreprises se doivent de trouver de nouvelles voies de création de valeur par la mise en place d’une structure, d’une organisation auto-adaptative à son environnement rapidement changeant et fluctuant.

Adapter, réorganiser, optimiser, « ré-ingénierer », re-structurer, délocaliser, « cost-killer »,… ne suffit plus !!

TOP