#Innover – 37 : #Innovation due au #Hasard ou #Recherche #scientifique ?

par / vendredi, 31 juillet 2015 / Publié dansCitations, Innover, INNOVER, Peter Drucker

#S’entrainer à #percevoir l’#inattendu ?

« Malgré tout l’éclat, tout le caractère ostensible et important de l’innovation scientifique, c’est en réalité la forme la moins fiable et la moins prévisible. A l’inverse, l’analyse discrète et on ne peut plus banale des signes de changement, tels que le succès ou l’échec imprévu, présente assez peu de place à l’incertitude. Les innovations qui en sont issues offrent habituellement le plus court délai entre le démarrage d’une affaire et l’obtention de résultats mesurables, qu’ils consacrent l’échec ou la réussite. »
[Peter Drucker]

Sérendipité, vous avez dit sérendipité ?

Dans mon article précédent, j’ai évoqué la sérendipité en ces termes :
« Faut-il « attendre » la sérendipité qui est, pour une découverte scientifique ou une invention technique – le fait d’être ou d’avoir été faite de façon inattendue car faite accidentellement, suite à un concours de circonstances fortuit ; et ceci souvent dans le cadre d’une recherche orientée vers autre chose…. ?Faudrait-il faire confiance au « hasard » sachant que, par définition, la sérendipité intervention toujours dans une découverte ou une invention ?
La sérendipité fonctionne…. parmi les nombreux exemples de découvertes et inventions liées au hasard, on peut citer : le four à micro-ondes, la pénicilline, le Post-it, le téflon, le Velcro. »

D’après Peter DRUCKER, l’inattendu serait la première source d’innovation

Dans son ouvrage traduit en Français « Les Entrepreneurs » dont le titre original est « Innovation and Entrepreneurship », Peter DRUCKER décrit sept sources d’innovation.

Sept sources d’innovation ?

Il les a classé par ordre décroissant de fiabilité et de prévisibilité :

  1. L’imprévu : la réussite, l’échec, l’événement extérieur inattendus
  2. La contradiction entre la réalité telle qu’elle est et telle qu’elle « devrait être » ou telle qu’on l’imagine
  3. L’innovation qui se fonde sur les besoins structurels
  4. Le changement (extrinsèque) qui bouleverse la structure de l’industrie ou du marché et prend tout le monde au dépourvu
  5. Les changements démographiques
  6. Les changements de perception, d’état d’esprit et de signification
  7. Les nouvelles connaissances, scientifiques ou non

Première source : L’Imprévu ?

L’imprévu apporte son lot d’intérêt par 3 facettes :

  • les succès imprévus,
  • les échecs imprévus,
  • les évènements imprévus.

Imprévu est-il l’opposé du prévu ?

Alors que les entreprises consacrent des efforts importants à vouloir tout maîtriser et contrôler allant jusqu’à forme les managers avec des slogans tels que « Gérer c’est prévoir », mettre en avant le rôle et l’importance de l’imprévu aujourd’hui, parait quelque peu … Audacieux

Dans son ouvrage Peter Drucker pointe alors un dilemme :

« Prévoir et gérer (dans la continuité et le conformisme)
ou accepter l’imprévu (première source d’innovation) ? »

[Peter Drucker]

Imprévu ou plutôt inattendu ?

Dans son livre originel,  “Innovation and entrepreneurship”, Peter Drucker utilise, à chaque fois, le mot “unexpected”, qui est plus proche de la notions de  inattendu qu’imprévu.

Retenons alors que la source d’innovation à étudier en premier serait l’inattendu.

Donc Peter Drucker nous incite à nous intéresser, je dirais même à focaliser notre attention sur les succès inattendus, les échecs inattendus, les évènements extérieurs inattendus.

C’est à dire être à l’affut de tout ce qui relève de la sérendipité.

La Sérendipité – trouver quelque chose que l’on ne cherchait pas – est la première source de l’Innovation.
[Peter Drucker]

Comment s’y entrainer ?

Il s’agit d’exercer notre sagacité, notre sensibilité à l’inattendu.

Tout cela est une question d’attention. Comme lorsque dans une foule vous concentré votre écoute sur cette personne à quelques mètres de vous et du coup vous entendez tout ce qui est dit, votre merveilleux cerveau – à contrario d’un simple micro – sais filtrer tous les bruits de fond pour vous permettre d’entendre distinctement, simplement en focalisant votre écoute .

L’attention,
c’est comme un rayon de lumière braqué sur la situation. »
[Extrait des pratiques de Méditation]

Cela s’apprend par des techniques de relaxation, de méditation mais aussi plus simplement par des techniques de créativité comme ici.

« Le hasard ne favorise que les esprits préparés »
[Louis PASTEUR]

A suivre …

 

Taggé sur :
TOP