shadow

Diagnostic Innovation

#Freins et #Obstacles à l#Innovation -01 : Combattre le syndrome du #NIH ?

par / dimanche, 14 décembre 2014 / Publié dans#Freins et #Obstacles, Article, NIH

Combattre le syndrome du Not Invented Here ?

NIH : Syndrome à multiples facettes ?

L’expression Not Invented Here (littéralement « pas inventé ici ») désigne un syndrome qui se traduit de différentes manières :

  • Soit l’ entreprise ré-développe quelque chose qui existait déjà sous prétexte qu’elle n’a pas été conçue ou mise au point à l’intérieur de celle-ci : réinventer la roue
  • Soit elle a du mal à s’approprier ce qui ne provient pas de ses propres ressources internes pour l’intégrer dans ses produits ou offres :

Ceci a notamment pour effet de diminuer :

  • l’interopérabilité des produits c’est à dire la capacité que possède un produit ou un système, dont les interfaces sont intégralement connues, à fonctionner avec d’autres produits ou systèmes existants ou futurs et ce sans restriction d’accès ou de mise en œuvre.
  • la standardisation possible pour le client avec ses effets sur la maintenabilité.

Innovation nécessairement Collaborative ?

De nos jours, la science ne se laisse plus enfermer dans une discipline donnée. L’innovation pousse sur un terrain multidisciplinaire, et toute découverte est le fruit d’un travail collaboratif. Il devient de moins en moins rare de trouver deux disciplines différentes s’intéresser à un même produit.

Nous constatons la disparition progressive des frontières de recherche entre les domaines. L’amont et l’aval, la recherche de base et la recherche appliquée se rapprochent également au point de se confondre. La libre concurrence entre industriels, la facilité d’accès à l’information et aux différentes équipes de recherche, en France et dans le monde entier, tout cet ensemble donne le coup d’envoi à la course à l’innovation qu’il convient de détecter, de cerner, et de gagner.

Le chemin que tout acteur de R&D doit emprunter est de plus en plus difficile. Les idées se retrouvent ou se perdent. L’on s’appuie sur le travail réalisé par un collègue. L’on construit à partir des données élaborées par sa propre équipe sans pour autant fermer les yeux à ce qui se produit avec d’autres équipes en dehors de sa propre entreprise.

Heureusement l’ouverture et la curiosité touche un nombre croissant de chercheurs.

La R&D isolée ?

Est-il encore possible sinon acceptable de nos jours d’imaginer un seul instant qu’un chercheur puisse s’isoler et travailler en milieu fermé sans se soucier de ce qui est fait et dit en dehors de lui ?

Le syndrome NIH rappelle des comportements, pensées et choix s qui traduisent le refus de toute idée qui n’ait connue son origine dans les murs qui abritent une équipe interne.

En réalité, lorsqu’une entreprise développe la fierté de sa différence, elle peut acquérir un langage particulier « nous sommes les meilleurs »… et développer une certaine arrogance voire un mépris pour les autres. Cette culture a pour corollaire, le risque de développer un NIH. Dans ce contexte, l’entreprise rompt prématurément le cordon ombilical la reliant à son environnement extérieur : source d’idées neuves à exploiter.

La R&D isolée ?

Au delà de l’effet sur la capacité d’innovation de , le rejet d’idées qui seraient NIH est globalement une menace sur sa progression. L’entrepriseapparaît comme une rupture avec son environnement , cela rompt avec sa capacité à ‘adapter à son environnement changeant, elle s’interdit de devenir une entreprise apprenante.

Renforcer une Culture d’une Veille partagée ?

Lorsque ce syndrome est potentiellement présent et/ou qu’il a été identifié lors d’un Diagnostic Innovation il va s’agir de faire disparaitre ce frein.

Aider à combattre tout ce qui peut renfermer une entreprise sur elle même, sur ses habitudes et ses convictions, se pratique comme pour l’accompagnement d’une personne.

La focalisation sur la solution, sur ce qui permet de prendre conscience des avantages possible de l’Open Innovation, la Veille,… et surtout le faire pratiquer par tous. Chacun étant co-acteur contributif à l’éveil Collectif : La Veille Collaborative.

Article : Oser-Innover.comThierry Le Scoul  – Merci de citer votre Source.

Taggé sur :
TOP